Qu'entend-on par dialogue ?

From Translate NVC
Jump to navigation Jump to search
This page is a translated version of the page What is meant by Dialog and the translation is 100% complete.
Other languages:
English • ‎français

Source : https://groups.google.com/d/msgid/cnvc-futur/C06C852B-A4AD-406F-B1E1-ED6DCB9EB804%40wentworth.bz?utm_medium=email&utm_source=footer 23/06/2018 à 03:28 UTC+2

RÉSUMÉ : Je suggère qu'il pourrait être utile d'établir une distinction claire entre

(1) Dialogue nominal (ce qui signifie seulement que des mots sont échangés),

(2) Dialogue au service de la vie (impliquant une connexion, une compréhension partagée et de prendre soin de tous), et

(3) Dialogue de transformation des conflits (qui est un dialogue au service de la vie avec l'intention de travailler activement à trouver des stratégies qui pourraient convenir à tous).

J'aspire tout particulièrement à ce que le Conseil d'administration s'engage dans un Dialogue de transformation des conflits, que je perçois comme étant totalement absent de leurs interactions à un niveau de groupe.

Récemment, un message sur la liste des formateurs affirmait qu'"il y a déjà eu de multiples dialogues" impliquant le conseil d'administration . Cela me suggère qu'il peut être important de distinguer les différentes utilisations du mot "dialogue". Pour favoriser une discussion claire, j'offre trois définitions (qui me semblent sensées) :

  1. Dialogue nominal - Dans cet usage, le "dialogue" se produit si des mots sont échangés. Il peut s'agir de mots au service de la vie ou pas. Il peut y avoir une connexion, ou il peut y avoir un sentiment d'absence de connexion significative. Tout ce qu'il faut, c'est que des mots soient échangés.
  2. Un dialogue au service de la vie (basé sur la CNV) - Dans cet usage, le "dialogue" se produit s'il y a une attention donnée à l'établissement d'une connexion, une compréhension partagée et l'expérience d'une attention à toutes les personnes impliquées. Idéalement, les deux parties en font l'expérience comme s'il s'agissait d'une telle conversation.
  3. Dialogue de transformation des conflits (basé sur la CNV) - Dans cet usage, le "dialogue" se produit s'il s'agit d'un Dialogue au service de la vie ET, en outre, il y a une intention mutuelle de répondre à tous les besoins en présence et de rechercher des stratégies qui pourraient convenir à toutes les parties impliquées. Idéalement, les participants s'engagent à persévérer face aux difficultés, vers l'objectif de transformer le conflit et de rétablir le lien.

Je sens clairement que lorsque moi et d'autres personnes demandons maintenant au conseil d'administration d'engager un "dialogue", nous faisons spécifiquement référence au Dialogue de transformation des conflits (basé sur la CNV).

La différence entre le "pouvoir sur" et le "pouvoir avec" est une différenciation clé au sein de la CNV. Marshall écrit : "La recherche montre que les entreprises, les familles ou les écoles qui utilisent des tactiques de domination le paient indirectement par des problèmes moraux, de la violence et des actions subtiles contre le système." (Parler de la paix dans un monde de conflits). Lorsqu'un groupe a la capacité de prendre des décisions qui ont des répercussions importantes sur les autres, comme c'est le cas pour le Conseil d'administration, je comprends que si ce groupe choisit d'établir des relations par le biais du pouvoir-sur ou du pouvoir-avec - cela a un impact particulièrement vaste. J'aspire à ce que la direction d'une organisation qui fait la promotion de la CNV soit prête à appliquer son pouvoir de manière efficace et à appliquer la CNV pour résoudre les conflits. Je désire ardemment faire l'expérience d'une direction agissant en accord avec la pratique de la CNV.

En ce qui concerne le dialogue que le conseil d'administration a offert :

  • J'ai la forte impression que la plupart - sinon la totalité - des communications du Conseil dans son ensemble n'ont été que du " dialogue " au sens de dialogue nominal. Et qu'il y a eu d'importants blocages temporels et des façons dont même cette forme de dialogue n'a pas été pleinement disponible.
  • Je ne suis pas au courant du fait que le conseil d'administration actuel du CNVC, dans son ensemble (par opposition à individuellement), se soit jamais engagé dans un dialogue de transformation des conflits en relation avec le conseil de mise en œuvre ou la mise en œuvre du Plan pour un nouvel avenir.
  • Je ne suis pas certain non plus que le conseil d'administration, dans son ensemble (par opposition à individuellement), ait même jamais pris part à un " dialogue au service de la vie " avec le Conseil de mise en œuvre.
  • Je reconnais qu'il y a récemment eu un Dialogue de transformation des conflits au niveau individuel, sous la forme de sessions de médiation en personne aux Pays-Bas impliquant Elkie Deadman et Jeyanthy Siva (du Conseil de mise en œuvre) et Jan Carel van Dorp (du Conseil d'administration du CNVC). Jusqu'à présent, deux séances ont eu lieu dans le cadre de ce processus. Je vois cela comme un avantage.
Pourtant, je ne vois pas les processus individuels comme étant les mêmes que le conseil d'administration dans son ensemble, ou comme un substitut à ce dernier, s'engageant dans un dialogue de transformation des conflits. Étant donné que j'ai le sentiment qu'il y a un fossé entre les groupes et que les sentiments forts ne se limitent pas à quelques individus, je crains que les processus entre les individus n'aient qu'une efficacité limitée pour transformer le conflit au niveau du groupe.
  • Je crois comprendre qu'il y a eu une conversation de fond entre Dominic Barter et le conseil d'administration depuis la lettre du conseil d'administration. Je ne suis pas en mesure d'évaluer si j'appellerais cela un " dialogue nominal " ou un " dialogue au service de la vie ". J'ai la forte impression qu'il n'a pas atteint le niveau d'un " dialogue de transformation des conflits ", de la manière dont j'utilise ce terme.
  • Avertissement : Ni Alex Censor, qui a offert qu'il y avait "déjà eu de multiples dialogues", ni moi, ne faisons partie de ceux qui sont directement impliqués dans ces échanges.

J'espère qu'en ayant un langage distinguant les différents types de dialogue, nous pourrons obtenir plus de clarté sur ce qui s'est passé et ce qui ne s'est pas passé, et ce qui est souhaité.

* * *

Je comprends que la pratique de la CNV comme impliquant la volonté de s'engager dans un "dialogue de transformation de conflit" lorsque l'on est impliqué dans un conflit important. (Ou, à défaut, de trouver un autre moyen de "Ne pas nuire").

Est-ce que d'autres partagent le sentiment qu'il s'agit d'un aspect essentiel de la pratique de la CNV (Personnellement, je me sens préoccupé à l'idée de n'importe quelle version de la "CNV" dans laquelle cela, ou quelque chose de proche, ne serait pas présent).

* * *

Je n'ai pas de demandes spécifiques. Je suis ouvert aux réponses, en particulier à savoir si (et comment) cela a été reçu en tant que contribution pour vous.

Merci de votre attention,

Bob