Dominic B. - FB/fr

From Translate NVC
Jump to navigation Jump to search
This page is a translated version of the page Dominic B. - FB and the translation is 100% complete.
Other languages:
English • ‎français

Sources --> Pages FB & restorativecircles.org :

2020.11.26

2019.12.14

2019.09.12

Pour changer, il faut s'arrêter.

Quels que soient les défis que présente le travail restaurateur, il devient insignifiant par rapport à la tâche connexe qui consiste à laisser de côté la perspective punitive. Cette logique n'est pas seulement une habitude personnelle, mais un pacte social aux niveaux les plus fondamentaux de la vie communautaire. À juste titre, le retrait du consentement peut avoir des conséquences potentiellement douloureuses.

Il en va de même pour le travail du système dialogique dans d'autres domaines. Aussi difficile que puisse être la construction d'une école, il est plus difficile de contredire vos convictions intérieures sur la façon dont les gens doivent apprendre. De nouveaux accords financiers peuvent nous mettre à rude épreuve, mais le fait de ne pas être récompensé et de ne pas avoir d'échanges nous désoriente profondément.

L'une des façons dont ces cosmologies établies se maintiennent est de discréditer les solutions de rechange en les qualifiant d'impraticables ou irréalistes. Les approches dialogiques des systèmes politiques ou sociaux sont rejetées au motif que la justice, ou l'économie, l'apprentissage ou le bien-être ne peuvent être résolus " par le dialogue seul ".

Cependant, personne n'a dit qu'ils pouvaient le faire. Le dialogue est un moyen, pas une fin. La fin de chaque système dialogique que nous concevons est l'action, une action qui répond aux besoins pour lesquels le système a été conçu, et dont il porte le nom.

Séparer cette intelligence dialogique de nos systèmes sociaux désamorce leur potentiel démocratique. Comme nos processus politiques eux-mêmes sont soumis à une pression intérieure sans précédent, il est urgent que ces éléments fondamentaux de l'intelligence dialogique soient intégrés aux nouveaux mécanismes ou encore adaptés à ceux que nous comptons adopter.

Pour changer, il faut s'arrêter pour écouter.

2019.08.01

2019.07.09

Source

Lorsqu'une pratique - y compris une pratique restauratrice - est sortie de son contexte d'origine, l'un des éléments perdus est celui des accords de la communauté ou de l'organisation dans lesquels cette pratique a pris forme et dont elle reçoit validation : ce que j'ai appelé le système restauratif.

Puisque les conflits accompagnent les relations humaines, tous les partenariats en cours comprennent un système de justice. La question n'est pas de savoir si nous en avons un ou non, mais lequel nous choisissons. Et être inconscient de sa présence signifie que nous avons, peut-être malgré nous, intégré le système de justice dominant de notre contexte culturel.

Pour les sociétés dominées par l'influence coloniale européenne, le système de justice par défaut est orienté par un éthos punitif qui cherche à séparer les personnes impliquées dans un conflit et à imposer une peine aux parties considérées comme ayant commis un préjudice.

Le fait de sortir une pratique relationnelle et dialogique de son contexte d'origine et de l'intégrer dans un système punitif fausse cette pratique et fait en sorte que ses résultats s'inscrivent dans la philosophie du système qui la guide. Il se peut que cela favorise maintenant une forme de rétribution participative, mais ce n'est pas de la Justice Restauratrice.

Ainsi, la JR n'est jamais limitée ni définie par l'utilisation d'une certaine pratique, mais implique nécessairement le développement d'accords de la communauté ou de l'organisation - qui incluent et dépassent une pratique relationnelle - qui fournissent les conditions pour le dialogue et une action restauratrice.